Évaluer &

dÉmontrer

ANALYSES SUR VOS ECRANS "VS" ANALYSES SUR NOS CARTES DE DONNÉES

Pour l'exemple explicite, nous utilisons les données topographiques du canton de Neuchâtel définies à 1m : zones lacustres incluses, soit 1'000 km², soit 1 milliard de m², soit une représentation mathématisée

équivalente à 50 milliards de caractères ASCII.

 

(Avec des traitements informatiques simples, nos Cartes de Données peuvent être transposées à

toutes bases de données statiques. Selon le domaine, souvent moins accessible que la topographie cantonale ci-dessous, l'analyse nécessitera une bonne connaissances du métier concerné. En exemple :

une Carte de Données boursières sera grossièrement comprise par tous mais ne dévoilera son plein

potentiel qu'exposée à des spécialistes financiers).

1

ANALYSE DE L'INFORMATION NUMÉRIQUE : ZONE SEMI-URBAINE

Entrée de la ville de Cortaillod, 1.2 km², 1.2 millions de points, limite de visibilité à
100'000 points sur un écran HD, le crayon est en image de synthèse pour comparaison.

2

ANALYSE DE L'INFORMATION NUMÉRIQUE : SOUS FORME DE DONNÉES PRÉ-TRAITÉES

Il est possible d'utiliser un maillage facilitant la compréhension visuelle, ce traitement de facettisation nécessite des ressources informatiques hardware et software conséquentes dès 100'000 points.

À noter (1) : il est actuellement impossible de traiter l'ensemble du canton défini par 1 milliard de points 3D.
À noter (2) : en comparaison, la navigation GoogleMap intègre 500'000 de points pour tout
le canton en facettisation surfacique texturée (textures limitées à 2 millions de pixels en full HD).
Les rapports ressent 1'000 à 10'000 fois inférieurs à une Carte de Données.  

3

ANALYSE DE L'INFORMATION : SOUS FORME DE CARTE DE DONNÉES - RÉELLE

Cette Carte de Données est créée selon la l'imitation visuelle humaine définie pour le cas
à 15 micromètres, soit 1 mètre rapporté à l'échelle du canton (15 microns = 1m).

Exemple d'analyse d'objectif : zones d'agriculture (analyse consciente)

À partir d'une visualisation sur écran, il est délicat de considérer en même temps, la dispersion, l'inclinaison, les tantièmes, la superficie relative, l'ensoleillement, l'accès, la proximité de forêts ou de cours d'eau, etc... Une carte de données permet de répondre non mathématiquement à ces questions mais simplement, rapidement et intuitivement. Afin d'obtenir des résultats mathématiques précis,
la réalité augmentée seconde la carte de données en s'affranchissent de
ses tâches secondaires. On utilise ici la commodité innée qu'à l'homme pour
l'accès à l'information, dans son environnement de vie, depuis son
apparition sur terre : l'observation et le raisonnement.

Exemple d'analyse intuitive (introspection)

Une carte de données permet l'analyse intuitive, soit la possibilité d'explorer l'information par survol et de discerner de nouvelles particularités. Ainsi, sans chercher dans ce domaine, il apparaît singulièrement que le canton de Neuchâtel ne dispose pas de grandes forêts comparativement à sa superficie. Également, on note sans l'avoir recherché, l’altitude élevée des terres agricoles, etc... Ce genre d'analyse n'a pas de limites, car chaque examinateur, selon sa spécialité, son expérience, ses intérêts, sa curiosité (difficilement automatisable) étudiera les données différemment. Dans la plupart des cas, les travaux d'analyses intuitives ne peuvent pas être traités par des algorithmes non apparentés à l'intelligence artificielle (souvent inabordables et perfectibles).

Illustration par l'image d'une Carte de Données ?

Il faut noter la difficulté que nous rencontrons pour vous exposer 1 milliard de points 3D par l'image (votre écran n'affiche que 2 millions de pixels en 2D) même en multipliant les clichés . En observation directe (une carte de données
réelle sous les yeux), 
vous disposez de données en stéréoscopie très simplement et naturellement assimilées par le cerveau humain. Devant un écran, les images sont limitées par la physique optique (photographie en focale étroite, déformations, rendus, ombrages, niveaux de gris, compression numériques, strabisme de représentation 3D en 2D, etc...), la communication est délicate.
On remarque également que les nouvelles technologies d'affichages 3D en stéréoscopie (réalité virtuelle avec lunettes ou casque 3D type HTC VIVE)
ne sont pas adaptées pour de telles images (la richesse de l'information incommode fortement l'utilisateur).

LIMITES

En 2019, les cartes de données sur lesquelles nous travaillons sont limitées à 100 milliards de données selon l'ordre dimensionnel de la donnée (caractères ASCII). L'adaptation en technologie laser, doit nous permettre grâce à l'augmentation fréquentielle de ne plus être limité d'ici 2021 (> 10 billions de points 3D). 

À NOTER

Une carte de données peut bénéficier de traitements mathématiques similaires
à toutes bases de données. Le recourt à des algorithmes d'optimisation
(accentuation, atténuation des bruits, suppression d'artefacts, filtres, etc) est couramment utilisé. Dans le cas de notre représentation du canton de Neuchâtel, deux modifications sont intégrées à l'information primaire : l'accentuation de
x1.25 des données d'altitudes et intégration pour toutes les données de la déviation réelle liée à la courbure terrestre.

ÉVALUATION

Devant un écran informatique, un grand maximum de 500'000 points sont affichables en gardant un discernement acceptable. L'utilisateur navigue avec des déplacements et zooms en monoscopie. Il explore l'information par brides, loin
des capacités du focus humain envers l'information d'environnement. 

Comparativement à une carte de données d'un milliard de points parcourue naturellement, cela correspond à l'étude de 2'000 à 20'0000 zones
observables sur un écran (en intégrant la stéréoscopie). 

CETTE CARTE DE DONNÉES EST CONSTITUÉE PHYSIQUEMENT D'UN MILLIARD DE POINTS 3D.
ELLE PERMET LA MISE EN
ÉVIDENCE EN STÉRÉOSCOPIE DE CARACTÉRISTIQUES SPÉCIFIQUES.
CES
DERNIÈRES Y SONT DIRECTEMENT ET NATURELLEMENT OBSERVABLES. L’ACCÈS À L'INFOR-
MATION,
MÊME DE MASSE, EST CONCRÈTE. ELLE DEVIENT INSTINCTIVE.

Une carte de données peut avoir de multiples vocations, pour créer
ou pour analyser. La carte de "Neuchâtel", destinée à l'origine pour l'analyse de données, apparaît de par sa précision comme très attractive pour un vaste public. Elle est ainsi  également disponible

à la vente comme art décoratif à partir de 950 CHF.

0
CONVERGENCES INFORMATIQUES & MICRO-TECHNIQUES
« Des données pour des fabrications »
GRAVITY.SWISS
LE GIGOT 31
CH-2414 Le Cerneux-Péquignot
SWITZERLAND WATCH VALLEY
T. + 41 32 322 09 09
M. + 41 79 432 99 99
info@gravity.swiss
  • YouTube
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn - Gris Cercle
2020
CATIA V5
CAD BY
Synthèse 1